Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss]




 :: Contrée d'Aziel :: La forêt des Songes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss]

Messager
Messager


Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss] Empty
(#) Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss]
20.09.18 14:14



Un chevalier sur son beau cheval blanc


Lentement, le soleil va se cacher afin de laisser la place à la nuit. La fête touche à sa fin il y a de cela deux semaines et demi. Un événement riche en rebondissement et marquant les esprits des divers participants. Pourtant, ceci n'est aucunement le cas d'Iris Luynes. Invitation de sa sœur jumelle pour que la fleur vienne se joindre aux autres. Mais au dernier moment, la princesse électrice essuie un refus de la part de celle aux cheveux rosalithes. De nombreuses raisons viennent expliquer ce choix. Aucune envie que de revoir sa famille dans l'immédiat et surtout pas, celui qui lui sert de mari. Mais le plus important, et ce qui faut retenir... Une mission lui étant impossible de contourner.

Précieuse lettre destinée à une personne de la haute de Zandor et donné, par quelqu'un d'Aglasse. Le contenu est quant à lui, mystérieux pour la fleur. Sa mission consistant simplement à amener un bout de papier d'un point A à un point B. La curiosité est sans réponse. Tant pis, tel est le métier d'Iris, qui pour le voyage, décide de longer la Forêt des Songes.

Cheveux rosalithes attachés en une queue-de-cheval, des vêtement tout sauf féminin, elle marche d'un pas hâtif. Sa main gauche agrippe la sacoche en bandoulière. Cet accessoire accueillant l'objet de son voyage. Jamais elle ne compte s'en séparer, pas même si la mort vient jouer avec sa vie. Voilà d'ailleurs, une des raisons l'ayant poussé à apprendre à manier une rapière. Arme prenant place fièrement sur son flanc droit.

Léger vent venant fouetter son visage. Frisson traversant son échine l'espace d'une seconde. Réaction normale pour la fleur qui ressent la baisse des températures. Toutefois, aucune expression ne vient déformer ses lèvres ou ses yeux. Un aspect de sa personne sujet, encore et encore, à des commentaires fort déplaisant. Une fille comparable à une poupée. Incapable d'offrir un vaste panel d'expression sur son joli minois. Elle est qui elle est. Ni plus, ni moins. Un membre de la guilde des messagers ainsi que celle des explorateurs. Une fleur ayant renoncé à cette particule qui fait d'elle, une noble. Car dans ces deux métiers, ce statut n'a pas lieu d'être.

Bourdonnement sourd réveillant tout ses sens. Tête qui se lève afin que ses yeux viennent se poser sur les arbres non loin d'elle. Pause soudaine, son cerveau se mettant à réfléchir. Le bruit sinistre se fait de plus en plus fort, semble se rapprocher de sa personne. Incompréhension. S'il s'agit bien de ce à quoi, elle pense, alors pourquoi Iris se voit mettre en danger. Peut-être à t'elle était inattentive. Quelques secondes suffisant amplement pour faire une bourde.
D'un geste rapide, la guide dégaine sa rapière. Se battre seul face à cette bestiole auquel elle pense est un suicide, mais peut-elle vraiment se cacher ? La solution est peut-être évidente. À savoir, entrer complètement dans l'obscurité de la Forêt des Songes.

N'y a-t-il pas un sauveur arrivant sur son cheval blanc, armé d'une torche qui saura l'éloigner de ce sinisdar encore hors de son champ de vision pour le moment ?
Appréhension à cette bête, yeux légèrement plissés. Mission ralentit, malgré l'urgence.



Revenir en haut Aller en bas
Oracle


Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss] Empty
(#) Re: Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss]
20.09.18 23:14

Forêt des songes, quelque part en Autumnal. Un oracle en détente. Méditation, comme d'habitude. Aller à Zandor n'est pas quelque chose de facile pour un ours, même si celui-ci a forme humaine. Trop de monde et plus que ça, trop d'abrutis, de condescendants (trop souvent sans le descendant en plus) et de petits pédants. Trop de gens en fait. Y'avait même des jours où il se demandait si il ne devrait pas l'espèce humaine s'autodétruire pour qu'Aziel reparte sur de bonnes bases. Mais bon, trop bon trop con comme on dit. Ou alors juste qu'il faisait trop de généralités. Tous les gens ne sont pas comme ça, on va dire. Beaucoup de gens bien vivent, malheureusement seuls les mauvais se font remarquer. Pour ça que la nature lui est plus agréable. Les animaux se bouffent d'accord, mais sans arrière pensée, sans sadisme (bon sauf quelques-uns mais bon...).

Il sortit enfin de sa transe. Avec la sensation toujours un peu désagréable de l'animal qui vous a uriné dessus. Peut-être bien un Lykofre au vu des traces. Tant pis, il en avait vu d'autres. A côté des glissades dans la bouse de Fiellon, c'était de la rigolade. Enfin bon, de toute façon c'est la forêt. Mais il puait ça c'était un fait. Ça l'éloignait de ces citadins... Et ça recommençait encore, il pensait encore à eux.  Il devait y avoir une raison. Peut être un signe des Ruchs. Peut-être la nature qui commençait à lui taper sur le système aussi. Dans tous les cas une seule solution : retourner en ville. En plus la fête de la bière devait commencer bientôt et c'était bien la seul chose que ces bourges de Zandor faisait bien.

Il déambulait tranquillement dans la forêt en pensant à la cuvée blonde d'il y a quatre ans. Arômes de vanille, pas trop amère et en plus les choppes du bar d'un design sobre. Une qualité dans cet ville tape-à-l’œil. Bon, dommage qu'elle soit ressortie avant la fin de la nuit par le mauvais côté. Ce qui n'avait pas empêché Druss d'y retourner aussi sec d'ailleurs. Il était en train de comparer avec la rousse d'il y a 6 ans lorsqu'il entendit un bourdonnement caractéristique d'un Sinisdard en colère. Et manifestement en mouvement. Et le manque de bruit de course indiquait que la victime ne s'en était pas rendu compte. Le problème étant que les espèces ne réagissant pas à l'approche d'un Sinisdard n'était pas bien courante... et que l'homme pouvait en faire partie. Il s'approcha donc prudemment de la scène.

C'était bien un être humain, une jeune fille, environ 20 ans. Une couleur de cheveux remarquable. Mais surtout une absence de peur absolue sur son visage. Étrange mais vu les petits tremblements de son bras tenant une rapière, cette absence ne devait pas être totale, au contraire. Elle semblait hésiter entre la forêt et la créature. Pourtant, aucune raison d'hésiter. La forêt n'est pas mortelle à 100% au moins. Il se décida donc à lui crier :

Eh gamine la direction pour vivre c'est derrière toi et la porte risque de bientôt se refermer. Donc tu viens avec moi et vite.

Marrant quand même la gueule qu'il devait avoir quand même. Chevelure longue et barbe de dix mois, vêtements déchirés, et surtout une bonne odeur de pisse. Pas grave, ça n'a jamais empêché personne de courir. Contrairement à une piqûre de Sinisdard.
Revenir en haut Aller en bas
Messager
Messager


Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss] Empty
(#) Re: Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss]
02.10.18 15:26



Un chevalier sur son beau cheval blanc


Chevalier blanc que voilà qui vole à son secours. Ou du moins, un gros ours vu la carrure. Odeur désagréable venant chatouiller ses narines. Qui diable est ce sauveur. Question venant triturer ses méninges. Pourtant, le temps joue contre elle, rester là bêtement, ne servira qu'à se mettre encore plus en danger. Phrase provenant de l'inconnu la poussant enfin à se décider.

Ses jambes se remettent en route, son corps se retournant vers son sauveur. Sans plus attendre, Iris le suis. S'enfonçant un peu plus dans la forêt. Lumière se faisant de plus en plus rare contrairement à l'obscurité. Cela n'empêche en rien la fuite du duo nouvellement créé contre cette bête. Celle-ci même qui semble frustrée de voir sa cible s'éloigner. Bourdonnement se faisant donc plus lointain, mais toujours présent.

Pas hâtifs, quelques branches venant entailler légèrement sa peau porcelaine. Grimace déformant son visage aux picotements de ses nouvelles blessures. Une vision d'Iris Luynes à faire pâlir le paternel. Mais, voici la voie qu'elle a choisi depuis le temps. Impossible de retourner en arrière. Dans sa fuite, la rapière se trouve toujours au creux de sa main. Arme qu'elle décide de ranger pour plus de liberté.

Les minutes passent, l'homme s'arrête. La guide suit le mouvement, ses jambes s'immobilisant. Sa tête navigue de droite à gauche. Le lieu lui est inconnu, mais certainement pas pour l'autre. Alors, sa bouche s’entrouvre.

"Merci pour votre intervention."



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss] Empty
(#) Re: Un chevalier sur son beau cheval blanc [ft Druss]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum



Sauter vers:
 :: Contrée d'Aziel :: La forêt des Songes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas