Medieval, steampunk, fantasy
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Druss, visionnaire désabusé

Aller en bas 
AuteurMessage
Druss Tharael
Oracle
Druss Tharael


Druss, visionnaire désabusé Empty
MessageSujet: Druss, visionnaire désabusé   Druss, visionnaire désabusé Empty23.08.18 23:40

Druss, visionnaire désabusé Defifa10

Druss Tharael
❝ Voir le futur m'a permis de savoir une chose : la seule manière de le sauver est d'agir dans le présent ❞
Druss est né à Aglasse, il y a un peu moins de quarante ans. Depuis l’âge de 4 ans, les visions des Ruchs ont commencé à l’assaillir. Si il a appris à les maîtriser, il a très rapidement abandonné sa famille et toute attache pour devenir un itinérant et mieux maîtriser se visions. C’est un solitaire, dont le seul et unique but est d’aider son pays à grandir et à se reconstruire, quitte à déplaire à de nombreuses personnes.
Taciturne

Déterminé

Bourru
Coeur d'or

Visionnaire

Solitaire
Amateur d'humour noir

Sarcastique

Dur

Druss est un rustre, et tout en lui le clame : son corps déjà. Il est grand, fort, ses cheveux sont mal coupés et sa barbe est mal rasée, sans parler de ses yeux noirs ne respirant pas la sympathie. Ses vêtements ensuite : grossiers la plupart du temps, faits de cuir pour être solides. Il n'y a que lors des grandes occasions qu'il daigne vêtir des habits plus richement décorés et surtout en on état, mais toujours simples, et toujours avec une gigantesque hache de bûcheron à double tranchant dans le dos. Dans sa manière de parler enfin :il utilisera toujours le strict minimum de mots, sans s'encombrer outre mesure des convenances et de la coutume. Sa voix grave et rocailleuse finalisera cette impression.

En vérité, cette vision de son caractère est réductrice, quoiqu'elle puisse sembler exacte au premier abord. Druss est surtout un homme usé par les épreuves, qui ont beaucoup entamé sa foi en l'humanité, à laquelle il préfère la solitude et la nature. Cependant, il reste bien conscient de ses responsabilités d'oracle, qu'il voit comme un guide pour son pays et ses habitants. Il ne manquera donc pas d'utiliser toutes les ressources à sa disposition pour aider les gens, que ce soit aider un paysan à changer sa roue ou conseiller un roi pour prendre une bonne décision pour son peuple.

Malheureusement, ça tout le monde ne le voit pas. En effet, Druss n'est pas un diplomate. Il n'est pas pas non plus poli, ni même patient et ne supporte pas les abrutis et les poltrons, surtout dans les hautes classes. Il considère  en effet que les dirigeants ne sont là que pour servir le peuple et qu'ils ont donc la responsabilité de tout faire pour eux. Ce qui le rend donc particulièrement irascible avec ce genre de personne, ce qui explique en partie sa réputation exécrable dans ces milieux. Il n'est pas non plus très apprécié par le peuple, qui le surnomme le corbeau, à cause de sa tendance à n'apparaître que pour apporter des mauvaises nouvelles (il considère lui que c'est juste le rôle du devin).

Druss, visionnaire désabusé Defifa11
Druss, visionnaire désabusé Defifa12"

Druss est né dans une honnête famille de bûcherons des environs d’Aglasse. Son père coupait les arbres, tandis que sa femme tenait un atelier où elle fabriquait  et vendait des statuettes de bois. Le petit fut donc élevé dans l’ombre rassurante d’un père affectueux bien que peu présent et d’une mère stricte mais aimante. Sa vie bascula à 4 ans, lorsqu’en plein milieu d’un jardin où il aperçoit l’un de ses compagnons s’écraser lourdement sur la pelouse. Le problème, c’est que ce compagnon se trouve à deux mètres de lui, en train de courir à dix mètres de l’endroit où il l’a vu s’écraser. Sa stupeur augmente encore lorsqu’il voit ce même compagnon s’écraser effectivement à dix mètres plus loin, pile à l’endroit qu’il avait prévu. C’est de là que commence son histoire, son destin… ou pas. En effet, le gamin avait quatre ans à cette époque là, et le cerveau pas assez développé pour comprendre l’anormalité de la situation. Il recommença donc à jouer avec ses amis, sans plus se soucier de cet incident. Le phénomène se reproduira épisodiquement, des fois très clairement, des fois de manière plus cryptée.

Ce fut à l’âge de huit ans que ses proches découvrirent son don. Il vit un jour un arbre tomber sur son oncle, bûcheron comme son père, tout en étant en train de faire la vaisselle. Il lâcha brutalement  l’assiette qu’il lavait et courut jusqu’à la forêt, afin de le prévenir. Mais il ne put que voir l’arbre s’écraser sur son oncle, le tuant sur le coup. Pour le jeune homme, le coup fut terrible. Il s’estima responsable de la mort, et s’enferma deux jours dans sa chambre. Ce fut finalement son père qui dut défoncer sa porte pour pouvoir rentrer. Là le jeune Druss en larmes lui expliqua sa prémonition et le fait que c’était sa faute, qu’il n’avait pas réagi assez tôt. Son père ne comprit absolument rien à ce que jactait son fils et conclut à un traumatisme. Le problème c’est que son fils ne s’enlevait pas l’idée de la tête, et que rien n’y faisait. En désespoir de cause, sa femme le poussa à utiliser leurs maigres économies pour emmener leur fils chez l’herboriste du coin, tenant également le rôle de médecin et de sage (étant le seul à savoir lire).

Ce dernier écouta Druss raconter son histoire puis lui demanda de sortir pour qu’il puisse parler à ses parents. En sortant, l’enfant leur glissa d’un air tout à fait sérieux : « Mes pensées ne sont pas vrillées, ne l’oubliez pas ». Lorsqu’il fut sorti, le docteur se tourna vers les adultes inquiets et interloqués :

« Écoutez, je ne vois que deux solutions : ou bien votre fils est un oracle et il est dans ce cas sain d’esprit, ou bien il ne l’est pas et il n’est dans ce cas là qu’un enfant dont le mort de son oncle a fait vriller les pensées ».

Les parents se regardèrent médusés, et la stupéfaction qui se lisait sur leurs visages fut le reflet de celle qui apparut sur la figure du praticien lorsqu’il apprit la prédiction. Il devait en avoir le cœur net, et pour ça une seule solution s'imposait : le temple. Le père et le fils partirent donc pour le temple, en accompagnant une caravane de marchand. C’était la première fois que les deux sortaient à plus d’une journée de leur ferme, et ce voyage fut pour Druss l’occasion de mettre en valeur son incroyable curiosité. Il passait la journée fourré dans les pattes des marchands, à essayer de comprendre tout ce qu’ils faisaient, de l’entretien des chevaux au marchandage, en passant par la chasse et le soin des chevaux.

Une fois arrivé au temple, et après de nombreuses épreuves, le gardien fut obligé de reconnaître qu’il se tenait en face du véritable nouvel oracle. Il fut donc accueillit au temple, et son père fut prié de repartir sans lui, ce qu’il fit après d’âpres négociations et dans une grande tristesse. Druss lui commença de longues séances de médiation et autres exercices lui permettant selon les dires de son mentor de pouvoir mieux contrôler ses visions. Si au début il eut la sensation que ces exercices l’aidaient au début, il en toucha rapidement les limites. A ses quatorze ans, l’air du temple l’indisposait tant qu’il prit la décision d’annoncer au gardien qu’il partait. A sa grande surprise, celui-ci ne l’en empêcha pas du tout, bien au contraire : il devait maintenant renforcer de lui-même son lien avec les Ruchs. Il lui fit néanmoins un dernier avertissement : il avait maintenant un grand pouvoir entre les mains, et il devait maintenant en endosser les responsabilités.

Pendant deux ans, il ne fit que voyager, en méditant partout où il le pouvait, et en profitant pour améliorer sa maîtrise de la hache, que son père avait commencé à lui enseigner dans sa jeunesse. Il se découvrit à cette occasion une véritable affinité avec la nature : il ne supportait même plus d’être en ville pour méditer, et pouvait se fondre dans le décor à tel point qu’un renard vint un jour lui uriner dessus, le prenant pour un élément du décor. Ce fut pour l’anecdote la première fois qu’il se rachetait des vêtements, ne supportant plus l’odeur. Ces méditations portèrent leur fruit : les prédictions qui lui arrivaient, si il ne les contrôlait pas, était désormais plus précises, plus lointaines et surtout ne le concernaient plus tout le temps directement. Il commença donc à jouer son rôle d’oracle « officiel », conseillant les puissants de ce monde. Lui qui n’avait jamais connu que sa campagne d’Aglasse, le temple et la nature se retrouvait soudain propulsé au cœur des plus hautes sphères de la noblesse d’Aziel, là où règnent en maître étiquette et diplomatie. Le choc fut brutal pour le jeune oracle et ne fut pas très agréable.

Il prit alors la décision la plus importante de sa vie : ne plus faire de différence entre les gens, leur adresser à tous le même traitement lors de la rencontre : tutoiement, ton brusque et économie de salive pour aller à l’essentiel. Si cela le brouilla avec de nombreux nobles trop imbus d’eux mêmes, ceux-ci ne purent rien faire d’autre que bouillir intérieurement, tant la peur de voir l’oracle ne plus aider leur fief les tenaillait. Druss ne faisait rien pour désarmer leurs craintes, même si il savait qu’il aiderait toujours les fiefs que ses visions concernaient : quoique fussent ses relations avec les nobles locaux, le peuple n’avait pas à souffrir de ces querelles. Il rencontra également à Anthripe des ingénieurs et autres alchimistes œuvrant pour le futur d’Aziel. Il y acquit au fur et à mesure l’intime conviction que le progrès était l’unique moyen de protéger efficacement le peuple et d’augmenter son confort. Mais cet amour pour le progrès ne lui a jamais fait oublier la nature, qu’il considère désormais comme son sanctuaire, où il va le plus souvent possible pour méditer et jouer de la hache. Si il n’est jamais devenu un expert dans son maniement, elle lui a souvent été d’un grand secours.

Aujourd’hui, l’oracle commence à s’user. Les rencontres avec les nouveaux nobles, autant sinon plus insupportables que les précédents, le fatiguent de plus en plus, tout comme ses visions de plus en plus sombres et cryptiques. Cependant, il reste fidèle à son serment, protégeant le peuple du mieux qu’il le peut. Pour se renouveler, il commence également à conter dans les auberges, mais également à tenter de transmettre son savoir aux jeunes à chaque occasion. Certains disent que l’oracle a eu une vision de sa mort, et qu’il veut laisser une trace dans ce monde. D’autres supposent que le fait de n’avoir jamais pu devenir père lui pèse de plus en plus ; Mais tous s’accordent à dire qu’il reste digne et égal à lui même en temps qu’homme et qu’oracle d’Aziel.

Druss, visionnaire désabusé Defifa10
De manière concise, je suis un débutant en rp (moins d'un mois, même si il paraît que ça ne se voit pas trop^^) de 18 ans. Sinon je suis un rôliste de longue date (un tiers de ma vie, je vous laisse faire le calcul), et un gros amateur de lecture et de jeux vidéos, et de blagues nulles et/ou ironiques.
Et mon vava ben c'est Ifan Ben-Medz de Divinity Original Sin 2.


Dernière édition par Druss Tharael le 24.08.18 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saeed Kashîm
La Mort
La Mort
Saeed Kashîm


Druss, visionnaire désabusé Empty
MessageSujet: Re: Druss, visionnaire désabusé   Druss, visionnaire désabusé Empty23.08.18 23:57

Bienvenue !

Eh bien, quel caractère, ça change des oracles calmes et énigmatiques ^^
Par contre j'ai l'impression que tu as supprimé une ligne de code, la dernière partie bug o:

Sinon c'est vrai que ça ne se voit pas trop que tu es débutant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Druss, visionnaire désabusé Empty
MessageSujet: Re: Druss, visionnaire désabusé   Druss, visionnaire désabusé Empty24.08.18 10:33


Encore bienvenue Druss, tu as une magnifique patte pour quelqu'un qui débute Druss, visionnaire désabusé 279051077
Revenir en haut Aller en bas
Druss Tharael
Oracle
Druss Tharael


Druss, visionnaire désabusé Empty
MessageSujet: Re: Druss, visionnaire désabusé   Druss, visionnaire désabusé Empty24.08.18 11:36

Merci à vous deux pour ces beaux compliments et effectivement je n'avais pas du tout envie de jouer un oracle "parfait", ça aurait été beaucoup moins drôle^^.
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Maître du jeu
Destinée


Druss, visionnaire désabusé Empty
MessageSujet: Re: Druss, visionnaire désabusé   Druss, visionnaire désabusé Empty24.08.18 12:37

Fiche validée


Enfin un oracle qui sort du cliché! C'est super chouette!
On ne dirait clairement pas que tu en es à tes débuts de RP, c'est super  Druss, visionnaire désabusé 1105295171
J'espère que tes visions te pousseront à prendre de bonnes décisions... d'ailleurs, en parlant de vision...

Tu l'as vois clairement. Une vision comme tu en as déjà vue. Une parmi les autres...
Elle est comme une image figée dont tu dois en comprendre les ruses.
Découvrir sa nature. Son essence. Tout à un sens. A toi de savoir lequel...



Tes compétences sont les suivantes :
Druss, visionnaire désabusé M4la Druss, visionnaire désabusé 5d0b Druss, visionnaire désabusé Jzhr
et tu ne fais partie d'aucune guilde.

Maintenant que tu es validée, tu vas pouvoir...
remplir ton profil ;
créer ton mémoire ;
créer ta gestion professionnelle ;
recenser ton avatar ;
recenser ta carrière
 Et bien sûr... t'amuser! ♥️

N'oublie pas qu'en ce moment, l'event de l'armistice est lancé! N'hésite pas à venir participer  Druss, visionnaire désabusé 3531977775

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Druss, visionnaire désabusé Empty
MessageSujet: Re: Druss, visionnaire désabusé   Druss, visionnaire désabusé Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Druss, visionnaire désabusé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEMPUS LUMINI  :: Chroniques :: Origine :: ✦ Population recensée-
Sauter vers: