Medieval, steampunk, fantasy
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La Faune

Aller en bas 
AuteurMessage
Destinée
Maître du jeu
Destinée


La Faune Empty
MessageSujet: La Faune   La Faune Empty11.05.18 10:36

La faune

Afin de pouvoir mieux visualiser les divers animaux de Tempus Lumini par rapport à un être humain, voici quelques petites informations :
- minuscule (taille insecte)
- tout petit (taille souris/rat)
- petit (taille chien)
- moyen (taille humain)
- grand (taille un peu plus grand qu'un humain)
- très grand (taille bien plus grande)
- immense (prends tes jambes à ton cou)
inoffensif
calme
vigilent
agressif / dangereux

La faune rurale

PICARITE
ANAGENNISI
CHEVAL
DYOLOPACHI
CHEVRECHON
FELIKI

La faune forestière

HALÉFROS
KOMPSARI
PALTOROFRO
FAOSKONI
VIVELUM
CLAIRAUFAON
NAFTIGULE
SIFFLIGNOL
LYKOFRE
EVERGALE
VULPARD
SINISDARD
BRUMELIN
VOUIT

La faune montagnarde

ENTOMOPIDIM
FIELLON
FOËNARD
ARKONIDE
ARACLEVA
ARGIPOREIA
ISYCHA
BUKAVAC
GRIFFON
BRAVALODOS
HÉLIOLION
GIGANTARGO

La faune désertique

HODRION
MIKRANILE
CHINCHIVOL
EFIALTIDE
BLÊME
FÉCRANIDE
CHORUSATI
MYTHERAL
GUIVRE
GODORN

La faune marine

MALUMANGIS
ROSAPLANI
LUDIOMACE
ECHINOPS
PRIONOSE
KRAKLARD
CARABUSSITE
DRACORNIS
FTÉRONTAÏS
PLANÉCUME
LUMINOSTACÉ
MAGNAROSTRO
POUGNÉCUME
SATISTUDO
ALBAMORTIF
KÉLIPHOS



Dernière édition par Destinée le 26.08.18 12:32, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Maître du jeu
Destinée


La Faune Empty
MessageSujet: Re: La Faune   La Faune Empty11.05.18 10:37

La faune


inoffensif
calme
vigilent
agressif / dangereux

La faune rurale

PICARITE

commun

familier

tout petit
granivore/frutivore

fovial

diurne
Le picarite, l’oiseau du levant, était autrefois une espèce très rare en Mallian. C’est son caractère peu farouche et espiègle qui permit à ce petit oiseau, très sociable, de trouver une place dans la plupart des maisons nobles dés le début du 1er siècle. Aujourd’hui, il prolifère gaiement dans toute les campagnes, dépourvu de prédateur et habitué aux humains. Il choisit son compagnon pour la vie, qu’importe son espèce.
DYOLOPACHI

commun

familier

grand
omnivore

docil

diurne
Le dyolopachi est un champion de l’endurance, moins rapide que son concurrent le cheval mais prisé pour son calme à la limite de la narcolepsie. Il ne rechigne jamais à la tâche. Il est, de plus, possible de récolter sa laine, afin de confectionner d’épais vêtements, ainsi que son lait, délicieux avec une touche de sucre. Le meilleur ami du marchand porte décidément très bien son surnom.

Anagennisi

commun

sauvage

petit
granivore

craintif

diurne
L’oiseau qui amène le veribus. Ce petit oiseau migrateur quitte le continent à l’automnal afin de passer les saisons froides dans les îles, au climat plus clément. Il symbolise la renaissance pour beaucoup, ainsi il est toujours agréable de voir les anagennisi voltiger en liberté. Il est de coutume populaire d’accrocher une partie des récoltes de Sémmiel à son porche afin de nourrir les anagennisis avant leur grand départ.
Chevrechon

commun

familier

petit
végétarien

amical

diurne
Cette petite créature au pelage doux est élevée pour son lait et sa laine mais également pour sa compagnie incomparable. Le chant du chevrechon est si agréable qu’il possède sa propre légende : il y a fort longtemps un géant voulu détruire un village et alors que tous les villageois paniquaient un jeune chevrechon s’avança et lui chanta une berceuse qui le calma aussitôt. Le village fut sauvé par le doux chant de l’adorable animal.

cheval

commun

familier

grand
végétarien

amical

diurne
Noble animal à l’endurance et la rapidité légendaire. Bien que très adaptable de nature il est surtout réservé à la noblesse et la chevalerie qui peuvent se permettre son entretien coûteux. Il reste cependant assez courant dans les campagnes où il est élevé et éduqué. Les élevages sont effectivement très nombreux en Aziel, le cheval ayant été très utilisé pendant la guerre. C’est également l’un des rares animaux que les premiers hommes ont amenés avec eux lors de la grande migration.
Feliki

commun

familier

petit
omnivore

amical

diurne
Le feliki est l’un des principaux animaux de compagnie de l’humanité. Tous profitent du caractère câlin de cette agile boule de fourrure qui n’a cependant pas que des bons côtés. Tantôt joueur tantôt grognon, le lunatique animal peut parfois mordre la main qui le nourrit. Mais sans savoir dire pourquoi, personne ne peut lui en vouloir très longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Maître du jeu
Destinée


La Faune Empty
MessageSujet: Re: La Faune   La Faune Empty11.05.18 10:39

La faune


inoffensif
calme
vigilent
agressif / dangereux

La faune forestière

Haléfros

rare

sauvage

tout petit
insectivore

craintif

diurne
L’on sait encore très peu de chose sur l’haléfros malgré une cohabitation de plus de six siècles. Ce petit mammifère à la toison verdoyante et grand amateur d’insectes est assez discret. Il vit dans des terriers creusés dans la souche pourrie des grands arbres. Plutôt solitaire, il ne sort de son terrier qu’à la belle saison.
SIFFLIGNOL

commun

sauvage

petit
omnivore

jovial

diurne
Le sifflignol à large gorge, ou simplement sifflignol, est un oiseau au caractère bien trempé. Cherchant uniquement la présence humaine pour être complimenté ou nourri, cette intelligente boule de duvet préfère de loin la vie sauvage. C’est dans les forêts contenant des grottes, où il chasse sa nourriture, que l’on le croisera le plus souvent, par harde d’une douzaine d’individus.

KOMPSARI

commun

domesticable

petit
omnivore

jovial

diurne & nocturne
Le kompsari est un énergique et très doux petit compagnon. À l’état sauvage, il vit dans une meute d’une vingtaine d’individus dirigé par la femelle alpha. Il a été rapidement domestiqué pour son flair hors pair, lui permettant de trouver truffes et minéraux rares.
Lykofre

peu commun

sauvage

petit
végétarien

solitaire

diurne & nocturne
Petit animal à la frontière entre la faune et la flore, il a longtemps été considéré comme le messager de la nature dans le monde animal. Totalement végétarien et s’emblant s’entendre avec tous les autres animaux, son existence a toujours fascinée les gens. Il est cependant impossible d’un retenir un contre sa volonté, il finit simplement par se volatiliser au bout de quelques jours de captivité.

paltorofro

commun

sauvage

petit
frugivore

grégaire

diurne
Les paltorofros vivent en super nichée à l’état sauvage. De véritables villes construites de pailles et de branches où ils défilent tout le jour afin de se distraire entre eux. Le plumage du paltorofro est formé d’un duvet épais aux multiples couches toutes d’une couleur différente. Il ne perd cependant jamais ses plumes ce qui rend les plus vieux individus aussi énormes que quatre de leurs plus jeunes congénères.

Une fois qu'il atteint un âge avancé, cet oiseau ressemble à ceci :


Evergale

rare

sauvage

grand
herbivore

solitaire

nocturne
Le majestueux evergale est aux autres quadrupèdes ce que la lune est au soleil. Digne herbivore nocturne, il fuit la présence humaine. Son apparence majestueuse et discrète lui vaut une réputation de pureté et de dignité dans les contes populaires. Dans la plupart des histoires le mettant en scène, l’animal est séduit par la présence d’une jeune fille pure, il est ensuite trahi et tué par le chasseur se cachant dans les sous-bois, avide de sa peau rare. La tradition veut que le chasseur meurt ensuite dans un tour du sort ou que la peau disparaisse dans ses mains, soulignant l’importance de la pureté.

Faoskoni

commun

sauvage

tout petit
mycophage

calme

diurne
Ce gros insecte, que l’on pourrait confondre avec un petit oiseau, n’est pas dangereux malgré sa taille imposante. Son régime alimentaire, essentiellement tourné vers les différentes espèces de champignons et de mousses, est extrêmement profitable pour la flore des forêts. Ainsi les arbres semblent s’être adapté afin d’offrir au « petit jardinier » un abri en toutes saisons.
Vulpard

rare

sauvage

petit
opportuniste (omnivore)

discret

diurne
Le malin vulpard est une espèce opportuniste que l'on rencontre dans toutes les régions naturelles. On lui prête intelligence et adaptabilité tant il semble faire preuve de ressources exceptionnelles afin de se nourrir ou de s’échapper. Il vit dans des buissons d’aiguilles afin d’être à l’abri, seul lui semble assez habile ou malin pour ne pas s’abimer le cuir en se réfugiant dans sa tanière.


Vivelum

commun

sauvage

grand
carnivore

craintif

diurne
Le vivelum est une espèce ayant été découverte il y a très peu de temps. Cet animal à l’aspect d’arbre a parfait son camouflage naturel durant des milliers d’années d’évolution ce qui le rend presque invisible dans une forêt. C’est suite aux nombreux défrichement, dû au grand besoin en bois pendant la guerre, que les bûcherons commencèrent à témoigner d’arbres prenant soudain leurs jambes à leurs cous alors qu’ils allaient être abattus. Malgré leurs airs sympathiques, ils se nourrissent des petits animaux qui viennent faire leur nid dans leurs branches.
Sinisdard

commun

sauvage

Petit
carnivore

agressif

diurne
Les randonneurs expérimentés le savent, lors d’une balade en forêt il faut fuir au moindre bourdonnement sourd, il appartient sans doute à un essaim de sinisdard. Cette créature de la taille d’un gros feliki et au caractère hyper agressif possède un dard immense recouvert d’un venin paralysant capable de terrasser un cheval en un coup, alors imaginez en cinq ou six vous foncez dessus dans un vacarme assourdissant. La mort, voilà ce qui attend ceux qui ne prennent pas leurs jambes à leur cou lorsqu’ils entrent par mégarde dans le territoire de ces drones tueurs. Pourtant beaucoup prennent ce risque tant le miel produit par les sinisdards est délicieux.

Clairaufaon

commun

sauvage

grand
végétarien

amical

diurne
L’on pensait auparavant que le clairaufaon était la femelle de l’evergale. Nous savons depuis peu que ces deux espèces ne sont liées que par leurs apparences opposées au regard des Hommes. Nous savons très peu de choses sur cet animal gracieux, si ce n’est, sa propension à être attiré vers les blessés et à lécher leurs blessures afin de les guérir. Du moins, si on en croit la légende.
Brumelin

rare

sauvage

grand
carnivore

dangereux

nocturne
Lorsque la meute de brumelins se déplace, elle ressemble à une brume épaisse, arrivant à hauteur de taille, mais lorsqu’elle finit par vous entourez il est souvent déjà trop tard. Cet animal, bien que rare, peuple les légendes populaires tant ses attaques terrorisent. L’une de ses légendes raconte l’histoire de Pierre qui pour lutter contre l’ennui en gardant les chevrechons prévient en permanence le village d’une attaque de Brumelin. Cela le faisait beaucoup rire jusqu’à ce qu’il finisse par être emporté pour de bon.

Naftigule

commun

sauvage

petite
piscivore

amicale

diurne
La naftigule est la championne de la nage rapide, dépassant même des animaux faisant jusqu’à trois fois sa taille. Ses petits crocs ne lui permettent que de manger les plus petits poissons, qu’elle dévore entièrement après les avoirs rattraper à une vitesse folle. Partageant sa vie entre la forêt et les rivières dont elle préfère les zones de rapides, il n’est pas rare qu’elle approche l’humain pour se faire caresser. Mais attention, les naftigules les plus gourmandes ne manqueront pas de vous dépouillez de votre nourriture lors d’un câlin -même si ce n'est pas du poisson-.
Vouit

rare

sauvage

tout petit
nectarivore

jovial

diurne
Le vouit tient son nom du bruit caractéristique qu’il produit lorsqu’il passe à portée des oreilles des passants. Ce minuscule oiseau se nourrit du nectar des fleurs qu’il récolte à l’aide de sa longue langue duveteuse sortant de la trompe qui lui sert de bec. Ce petit animal forestier est connu pour s’agripper aux cheveux des passants afin d’essayer de se nourrir dans leurs oreilles, la langue très douce de l’animal pousse alors les passant à l’hilarité.



Dernière édition par Destinée le 11.05.18 10:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Maître du jeu
Destinée


La Faune Empty
MessageSujet: Re: La Faune   La Faune Empty11.05.18 10:39

La faune


inoffensif
calme
vigilent
agressif / dangereux

La faune montagnarde

Entomopidim

rare

sauvage

grand
omnivore

grégaire

diurne
Ce grand quadrupède orange de la taille d’un cheval est en fait un très grand insecte. Ses pattes arrière puissantes lui permettent de réaliser des bons immenses. Cette caractéristique lui serre surtout à chasser en retombant sur sa victime de tout son poids. Ses antennes frontales lui permettent également de rester en contact avec la plupart des autres membres de son espèce.
Isycha

commun

sauvage

grand
limivore

calme

diurne
L’isycha est une force de la nature aux origines remontant à aussi loin que la nuit des temps. On le croise principalement dans les grottes possédant une source minérale naturelle où il passe presque l’entièreté de son temps y trouvant sa nourriture principale : des tonnes d’algues. Il n’est cependant pas inoffensif, sa taille impressionnante et ses griffes faites pour déchirer les fonds des cavernes font de lui un adversaire des plus implacables.

Fiellon

commun

sauvage

grand
végétarien

agressif

diurne
Un fiellon est une montagne de muscles au sommet de laquelle trône une tête cornue à la gueule bardée de crocs. Tout comme son cousin le bukavac (plus rare), il vit dans les montagnes mais y préfère le côté ensoleillé d’adret. Il évite les humains, si possible, mais en cas de confrontation, il les tue sans états d'âme... et sans la moindre difficulté à l’aide de son corps et de ses cornes hérissées de solides piques.



Bukavac

rare

sauvage

grand
omnivore

agressif

diurne
Le Bukavac est souvent confondu avec son cousin le Fiellon. Tous deux possèdent en effet des similitudes assez frappantes mais là où le fiellon préfère vivre dans les versants ensoleillés de l’adret, le bukavac préfère l’obscurité de l’ubac où il y trouve l’humidité nécessaire pour étancher sa grande soif. Le Bukavac se différencie également par sa crinière rouge sang dont le contact cause brûlure et nécrose.





Foënard

légendaire

sauvage

immense
carnivore

solitaire

diurne
Tout comme le vulpard, dont son nom est dérivé, le foënard est immédiatement reconnaissable à sa queue. Celle-ci n'est cependant pas rousse et touffue, mais garnie d'excroissances osseuses et parfaitement capable de détruire d'un seul coup un bouclier en chêne et la main de son porteur. Le foënard est un prédateur diurne qui chasse seul, ou plus rarement en couple. Il n'hésite pas à s'en prendre au gros gibier, bétail inclus, et va parfois jusqu'à attaquer des hommes. Comme la plupart des créatures ailées son envergure importante trahis une vitesse impressionnante qui le rend maître des combats aériens. Au sol, il perd en mobilité mais reste néanmoins dangereux et sa queue pointue devient alors son arme principale.



griffon

rare

sauvage

grand
carnivore

agressif

diurne
Le griffon ressemble à la combinaison d'un lion féroce et d'un oiseau géant. Il habite généralement sur les hauts plateaux et construit ses nids sur des sommets de montagnes inaccessibles. Le griffon se nourrit de grands mammifères et, étant une créature très territoriale, défend farouchement ses terrains de chasse. Lorsque les premiers colons sont apparus et que les routes commerciales se sont étendues, les griffons étaient connus pour attaquer les colons et les marchands afin de défendre leurs territoires. Ils sont des adversaires coriaces et leur force ne devrait pas être sous-estimée. Obstinés et agressifs, ils font un usage mortel de leur capacité à voler pendant le combat et s'abattent sur leurs ennemis pour les frapper sur le sol et les déchirer en lambeaux avec leurs griffes et leur bec.




Arkonide

rare

sauvage

grand
herbivore

agressif

diurne
La principale caractéristique visible des arkonides est la corne sur leur nez ainsi que les piques qui hérissent leur dos. La corne avant pousse sur l'os nasal et grandit durant toute la vie de l’animal. Il passera d’ailleurs la plupart de son temps à l’aiguiser contre différentes roches. Malgré leur dureté, les piques ne se composent pas d'une substance osseuse. Ce sont une protubérance de la peau qui ont durci mais ce détail ne sera pas le premier à vous frappez lorsque l'immense protubérance aiguisée vous transpercera.
Bravalodos

commun

domesticable

grand
herbivore

docile

diurne
La légende raconte que le bravalodos faisait partie, il y a très longtemps, de la même espèce que le fiellon et le bukavac. À leur arrivée sur le continent, les colons remarquèrent que les chevaux ne pouvaient pas se déplacer aussi aisément dans les montagnes que sur les plaines. Ils domestiquèrent alors une espèce endémique des montagnes afin de leurs servirent de montures. Il ne fut pas aisé de créer le bravalodos mais le résultat fut parfait : une monture puissante et calme se déplaçant avec une grande aisance dans les montagnes aux plus grands dénivelés.

Aracleva

commun

sauvage

petite
carnivore

adjectif

nocturne
Les araclevas incarnent l'essence même des peurs humaines. Elles vivent dans l'ombre et se nourrissent de sang. Leurs crochets peuvent traverser les cuirs les plus épais. Pour couronner le tout, au repos, elles ressemblent à des filons de minerais précieux mais quiconque tente de les récolter se retrouvent très vite encerclés par des centaines de ces monstruosités.
Héliolion

rare

sauvage

grand
héliovore

jovial

diurne
Ne craignez pas la taille imposante de ce grand félin végétal, il est absolument inoffensif. Ce nourrissant exclusivement de la lumière que lui confère les rayons du soleil, il est d’excellente compagnie envers toutes les espèces. Lorsque l’hibernatus vient l’héliolion se poste sur le flanc des plus hautes collines et y ferme sa crinière de pétale en attendant le retour des belles saisons.




Argiporeia

commun

sauvage

grand
lithophage

discret

nocturne
L’agriporeia, le mange terre, est une créature extrêmement ancienne résidant dans les profondeurs de la terre et se nourrissant des minéraux précieux. Ce long reptile à la carapace noire comme le charbon pose énormément de problème aux prospecteurs avec qui ils sont en compétition pour trouver les meilleurs filons. Sa bave acide, produite par une poche résidant sous sa mâchoire, peut être projetée jusqu’à cent mètres.



Gigantargo

rare

sauvage

grand
végétarien

flegmatique

diurne
Le gigantargo est un immense mammifère aux longues griffes aiguisées et à la fourrure très épaisse. Il pourrait être un adversaire implacable si son caractère flegmatique et sa lenteur extrême ne faisait pas de lui le plus inoffensif des mastodontes. Il serait en fait de très bonne compagnie si son appétit monstrueux n’était pas la principale cause de déforestation du continent.



Dernière édition par Destinée le 11.05.18 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Maître du jeu
Destinée


La Faune Empty
MessageSujet: Re: La Faune   La Faune Empty11.05.18 10:40

La faune


inoffensif
calme
vigilent
agressif / dangereux

La faune désertique

HODRION

commun

sauvage

grand
omnivore

adjectif

diurne
L’hodrion est territorial mais pas foncièrement mauvais. Voilà ce que vous déclarera tout bon chasseur. Cette majestueuse créature, ayant la possibilité d’étendre sa collerette au quadruple de sa taille naturelle, ne vous tuera pas par plaisir mais le ferra avec beaucoup de facilité si vous vous rapprochez trop de ses petits.



Fécranide

rare

sauvage

grand
carnivore

adjectif

diurne
Ne vous laissez pas méprendre par son allure digne et son porté de tête hautain, cet oiseau est un charognard, mais pas des moindres. Son envergure et son bec puissant lui permettent de briser la plupart des os afin de se repaître de la moelle contenue à l’intérieur. Il était très courant à l’arrivée des premiers hommes, mais sa réputation d’oiseau de mauvais augure a contribué fortement à sa lente extinction de la plupart des zones habitées.  En effet, on raconte que lorsque cet immense oiseau fait son nid dans un village, il faut s’attendre à l’arrivée prochaine de la mort.

Mikranile

rare

domesticable

petit
fruitivore

adjectif

diurne & nocturne
Le Mikranile est une petite créature bien mystérieuse. Vivant dans de profondes galeries, il semble pourtant se nourrir exclusivement de fruits des plus hauts arbres. Il s’agit là de la plus connue des nombreuses contradictions de l’animal que l’on surnomme la créature de l’impossible. Par exemple, bien qu’aveugle et sourd il semble pouvoir repérer les gestes et les appels de son éleveurs à des centaines de mètres de distance.  Chapardeur au possible, certaines personnes témoignent avoir vu des individus voler jusqu’à des pianos entiers. On approprie également à la plume de sa queue la capacité de réaliser des vœux.
Chorusati

commun

sauvage

grand
omnivore

adjectif

diurne
Le chorusati est le plus beau de tous les quadrupèdes, du moins c’est ce qu’il semble penser. Ses couleurs flamboyantes ajoutées à sa capacité de gonfler son poitrail d’une grande quantité d’air chaud font de lui un grand séducteur. Il est aussi un puissant adversaire. Son bec coupant et ses cornes tranchantes ne l’empêchent cependant pas d’être extrêmement social, même avec ses adversaires mâles. Il porte d’ailleurs le sobriquet de noble paradeur.

Chinchivol

commun

sauvage

petit
insectivore

jovial

diurne
Ce petit rongeur a la capacité de planner sur les courants d’airs chauds. Il est en fait tellement doué qu’il peut rester à planner dans le ciel des jours durant. C’est dans le ciel qu’il se nourrit, se reproduit et s’amuse. Les petits chinchivols apprennent d’ailleurs, dès leur naissance, à s’agripper à la paroi ventrale de leurs parents en attendant qu’ils arrivent à planner par eux-mêmes.
Mytheral

commun

sauvage

tout petit
végétarien

discret

nocturne
Les petits mythéraux vivent la nuit et s’enterrent entièrement dans le sable lorsque la nuit arrive. Nombreux sont les voyageurs qui se sont tranchés la plante des pieds en marchant sur un mytheral en train de dormir. Les cristaux sur son dos créent des blessures à formes irrégulières qui s’infectent immédiatement et donnent de fortes fièvres. Ces formes minérales mystérieuses rendent cependant le mytheral très intéressant pour les joailliers, appréciant son éclat incomparable.

Efialtide

rare

sauvage

très grand
carnivore

agressif

diurne & nocturne
Cet immense animal est véritablement le cauchemar des aventuriers, assez fou pour s’introduire sur son territoire. Il ne dort jamais, son poison dissous les tissus jusqu’à l’os, ses pinces acérées broient les armures les plus épaisses et sa chitine ne laisse passer que les lances dans les minéraux les plus rares et résistants. Sa taille monstrueuse ne lui permet que de s’installer dans les plus grandes grottes où il fait chuter ses proies en creusant le plafond.
guivre

commun

sauvage

très grand
carnivore

agressif

diurne
Les guivres sont des créatures monstrueuses. La légende raconte qu’elles poussent dans des endroits où des crimes terribles ont été commis. Ces monstres essayent alors de se venger des criminels, mais ils n'épargnent pas les vies des pauvres innocents qu'une cruelle fatalité pousse à entrer sur leur territoire. Couper le pied d’une guivre ne suffit cependant pas à la terrasser, la créature développant en permanence un réseau complexe de racines plongées profondément dans le sol duquel elle peut repousser à l’envie.

Blême

rare

sauvage

petit
omnivore

solitaire

nocturne
Ces monstres s'en prennent le plus souvent à ce que l'on appelle communément d'innocentes victimes : marchands tardifs, enfants imprudents, voyageurs isolés ou un peu trop curieux.... Pourtant le blême ne représente aucune menace pour ces individus. En effet, il s'attaque uniquement aux êtres les plus abjects et les plus méprisables, coupables d'un crime inavouable. Le blême apparaît à sa victime sous la forme d'une silhouette quadrupède de taille moyenne, drapée dans une fumée épaisse pourpre et dotée d’yeux immenses et rouges. Aux yeux du reste du monde, il est totalement invisible. Ne croyez pas que vous êtes à l’abris pour autant que vous n’ayez rien sur la conscience, le regard du blême voit tout, même ce que vous essayez de vous cacher à vous-même.
godorn

rare

sauvage

grand
carnivore

agressif

diurne
D’après les légendes, les godrons naissent dans des œufs pondus par des malumangis accouplés avec des vulpards. L’œuf est couvé pendant quarante jours par un mikraniile qui est dévoré par le petit monstre dès que l’œuf éclot. Le godron vouerait une haine si farouche à tout ce qui vit que son regard transforme les vivants en pierre. Seul un intrépide aventurier muni d’un miroir peut faire dévier son regard fatal et terrasser la bête. Cette croyance n'a cependant aucun fondement et le regard du godron n'est pas plus dangereux que celui d'un picarite en colère. Ses dents acérées et sa longue queue sont en revanche des armes autrement plus redoutables… et bien réelles.




Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Maître du jeu
Destinée


La Faune Empty
MessageSujet: Re: La Faune   La Faune Empty11.05.18 10:42

La faune


inoffensif
calme
vigilent
agressif / dangereux

La faune marine

MALUMANGIS

légendaire

sauvage

immense
carnivore

solitaire

nocturne
Le malumangis est une créature abominable à tout point de vue. Ses puissants crocs venimeux, ses écailles super resistantes et son corps conçu pour la constriction ne sont qu'une partie de son terrifiant arsenal. Heureusement, cette terrible créature est extrêmement solitaire, ainsi il est rare de croiser plusieurs de ces individus à des lieux d'écarts.
Ftérontaïs

commun

sauvage

grand
carnivore

agressif

diurne
La légende raconte que les œufs du ftérontaïs ont le pouvoir de guérir les brûlures. Peu sont ceux qui peuvent confirmer ce fait tant cet oiseau au mauvais caractère protège bien sa nichée. De plus, les femelles font leur nid le haut des roches qui surplombent les mers afin d'éviter un maximum de contact avec d'autres créatures.

Ils se déplacent sur l'eau tel des cygnes, cependant, ils sont aussi à l'aise en milieu aquatique que sur terre et peuvent atteindre une très grande vitesse.

Ses ailes puissantes n’ont rien à envier à son bec et ses crocs acérés tant en puissance qu’en létalité. Bien que les couples de ftérontaïs se forment pour la vie, ils ne vivent que peu de temps ensemble, ils ne se croisent qu’une fois par an à la période de la nichée (pour éviter les prises de bec) où l’on comprend mieux son surnom d’aile du tyran.




Rosaplani

commun

sauvage

grand
limivore

amical

nocturne
La rosaplani, aussi surnommée la sauveuse des mers, est le premier animal marin à avoir été rencontré par les colons lors de la grande traversée. Cet animal à la couleur rose frappante a sauvé bien des vies tout au long de son existence à proximité des Hommes. En effet, elle guide non seulement les explorateurs à travers les récifs, à l’aide de sa queue fleurie et luminescente, mais aussi en sauvant les marins de la noyade, les portants sur son dos chaud enduit de baume apaisant.
Planécume

commun

familier

petit
limivore

amical

diurne
Pareillement à sa cousine rose, le planécume fut très tôt une grande aide pour les colons arrivés sur le continent. Cet animal au bon caractère fut très vite adopté par les plus avides de recherches afin d’explorer les îlots, profitant de la capacité de planer et de nager à grande vitesse de l’animal. Maintenant que le temps des grandes découvertes sont derrières eux les habitants des côtes ont relégué le rôle du planécume à un simple accompagnement, l’utilisant parfois afin de se déplacer sur l’eau.




Ludiomace

commun

sauvage

tout petit
limivore

jovial

diurne
Petit animal espiègle des fonds marins, la ludiomace semble être habitée par l’esprit d’un enfant voulant simplement s’amuser. Ce quadrupède ne nage pas vraiment, il propulse son corps gélatineux et colorés à l’aide de ses quatre puissantes pattes faisant virevolter corails et grains de sables des récifs. L’on peut très facilement sexer la ludiomace au premier coup d’œil. En effet, le mâle arbore une large palette de couleurs dans les tons rosés. La femelle, quant à elle, s’illustre avec une peau verte mouchetée de différentes formes orangées.
Luminostacé

commun

sauvage

petit
limivore

craintif

diurne
Le Luminostacé est une petite créature à l’exosquelette fragile mais à la coquille aussi solide que l’acier. Et pour cause, cette carapace n’est en fait pas une production de l’animal mais bien un emprunt des récifs côtier, que le luminostacé arrache à la croûte terrestre à l’aide de sa bave corrosive. Lors de sa vie au côté du crustacé, le morceau de récif, faisant maintenant partie intégrante de l’animal, subira d’autres modifications. Comme à la ponte où le luminostacé creusera des trous pour y intégrer ses œufs luminescents qu’il portera sur son dos. Ses deux pairs d’yeux brillantes lui permettent également de capter l’ensemble du spectre lumineux le rendant presque impossible à surprendre.

Echinops

commun

sauvage

tout petit
planctonivore

discret

diurne
Les échinops sont des monstres hérissés de longs piquants qu’ils peuvent projeter à une distance de dix pas. Ces derniers ont une qualité particulière : une fois plantés dans le corps, ils se brisent et leurs bouts pointus pénètrent plus profondément dans les chairs et « voyagent » à l’intérieur de la victime jusqu’à atteindre un organe sensible. Ses piquants ondoient comme des tentacules tout autour d’elle ce qui la rend extrêmement dangereuse.

C’est à la période des amours qu’elle devient plus vulnérable, recouvrant ses piquants d’une bogue de peau flasque afin de ne pas blesser ses partenaires.
Magnarostro

commun

sauvage

grand
piscivore

solitaire

diurne
Ce grand oiseau monté sur de grandes échasses articulées est le roi des pêcheurs. Son bec à la poche extensible lui permet de récolter plusieurs dizaines de kilos de poissons à la fois. On trouve ce champion sur les récifs côtiers submergés, dans des nids de plusieurs douzaines d’individus. Ces petites ailes lui empêchent cependant de se déplacer sur de longues distances.

Prionose

commun

sauvage

petit
planctonivore

discret

diurne
Le prionose est un étrange poisson. L’aiguillon empoisonné surmonté à l’extrémité de sa queue famélique l’aide non seulement à se défendre mais aussi à se déplacer gracieusement dans l’eau, une merveille de l’évolution. En revanche, lorsque l’on observe son corps tout plat rempli de glyphes on pourrait croire qu’il s’agit d’une erreur de l’évolution. Mais c’est là que ce champion du camouflage brille le plus, se dissimulant sous le sable, il y fuit ses prédateurs et s’y nourrit.
Pougnécume

commun

sauvage

petit
piscivore

jovial

diurne
Petite créature translucide ressemblant à une bulle d’air qui aurait prit vie, le pougnécume se nourrit de petits poissons qu’il déchire à l’intérieur du syphon qui compose son estomac. L’on sait très peu de chose sur cette mystérieuse antithée apparts cela. La légende raconte qu’ils naissent de la première vague crée par la pagaie d’un marin partant pour son premier voyage. La population, toujours grandissante de pougnécume, semble pourtant aller à l’encontre de cette poétique légende.

Kraklard

commun

sauvage

grand
anthropophage

agressif

diurne
Le carnassier kraklard est la raison pour laquelle les pêcheurs ne s’éloignent pas trop des côtes. Ces rôdeurs marins passent l’ensemble de leur vie à aiguiser leurs nombreuses rangées de dents et leurs griffes. Vous n’êtes cependant pas à l’abri de ce poisson anthropophage sur la terre ferme car il a développé il y a bien longtemps quatre membres musclés afin de poursuivre ses victimes n’importe où. Sa capacité à sentir le sang de très loin fait de lui un chasseur hors pair.
Satistudo

commun

sauvage

petit
molluscivore

calme

diurne
Cette étrange petite tortue n’a de dangereux que ce que vous entreprendrez contre elle. La carapace étrange de l’animal a la faculté incroyable de réfléchir absolument tout attaque portée à son égard. Les satistudos mâles récoltent des minerais précieux du fond de la mer afin de les sertir sur leur dos. Les femelles quant à elles possèdent la capacité de différencier les dites pierres d’autres minéraux brillants mais non-précieux.

Carabussite

commun

sauvage

petit
planctonivore

jovial

diurne
La carabussite est la meilleure amie de la flore marine, sans elle, elle aurait tôt fait de se voir entièrement ravagée par elle-même. Ce petit planctonivore passe le plus clair de son temps à jardiner les récifs afin d’allouer à chaque espèce une part égale. Une cohabitation forcée qui offre ses couleurs bariolées aux côtes.
Albamortif

commun

sauvage

petit
piscivore

calme

diurne & diurne
L’albamortif n’est pas foncièrement mauvaise, malgré ce que certains pêcheurs paranoïaques pourraient vous dire. Cette créature, dont le reflet est souvent confondu avec celui de perles, possède un poison absolument foudroyant capable d’assommer un homme adulte au moindre frôlement. Elles flottent en banc de plusieurs dizaines d’individus au large des côtes.

Dracornis

rare

sauvage

très grand
carnivore

agressif

diurne & nocturne
Cet immense reptile marin ressemble à un mastodonte armuré d’écailles à la mâchoire lourde et ovale et peut se vanter de faire trembler le cœur de tous les marins. Il est connu pour causer de nombreux naufrage, s’intéressant au butin que les pêcheurs gardent dans leurs cales. Cependant malgré d’assez grands yeux sa vision binoculaire est assez faible, et ses sens olfactifs peu développés, une chance pour quiconque serait assez fou pour vouloir l’affronter.



Kéliphos

commun

sauvage

petit
piscivore

solitaire

diurne & nocturne
Une épaisse carapace hérissée de pics venimeux, deux immenses pinces pouvant broyer des bateaux entiers, quatre yeux perçants capables d’apercevoir le moindre mouvement dans l’obscurité des fonds marins et un esprit calculateur capable d’élaborer des plans astucieux, voilà le profil que vous établira le moindre marin vous décrivant l’implacable kéliphos, le roi aux pinces d’or. Heureusement pour les marins, cette créature mythique ne semble pas vouloir détruire à tout prix, elle ne cherche qu’à vivre son existence paisiblement.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Faune Empty
MessageSujet: Re: La Faune   La Faune Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Faune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre faune flore aquatique
» lycée de Neuvic
» Espéce de poissons du québec !
» [hd 3+ black] (voyage, plongée, parachute ascensionnel, speed boat, faune)... MAURITIUS LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEMPUS LUMINI  :: Prologue :: Genèse :: ✦ Annexes-
Sauter vers: